Pedersoli Pedersoli
Black powder 10 ans de collection
1806-2006 - Le Grand Empereur

Ussaro Mod.1786

L’arme commémorative de la société Davide Pedersoli pour l’année 2006 est un mousqueton de Hussard Modèle 1786, également connu sous le nom de mousqueton de cavalerie légère. Produit à 500 exemplaires exclusivement pour les marchés des collectionneurs français, italiens et allemands, avec 3 numéros de série distincts. (I001-I200 pour l’Italie, F001-F200 pour la France et D001-D200 pour l’Allemagne)
Avec cette troisième édition de la ‘Collection des 10 ans’, et à l’occasion du bicentenaire des batailles de Jena et d’Auerstaedt, nous voulions rappeler une période durant laquelle Napoléon Bonaparte remporta un solide succès militaire et politique dans sa conquête de l’Europe de l’Est.
La défaite à Trafalgar en Octobre 1805 n’a pas dissuadé Napoléon d’une action déterminée contre l’Angleterre, mais ne voulant pas faire face à un autre combat armé, il opta pour une guerre économique par  le contrôle des plus importants ports de commerce pour mettre à mal l’économie anglaise.
Le contrôle des territoires entre la France et les côtes de l’Europe du nord devint pour Napoléon une question primordiale..
Ce sujet arriva à son terme en août 1806 lorsque le roi de Prusse, Friedrich Wilhelm III signa une déclaration de guerre à la France afin de mettre un terme aux tractations politiques secrètes que Napoléon menait avec les autres pays en Europe.
La réaction de l’armée de Napoléon fut rapide et massive et pris fin par une victoire écrasante à la bataille de Jena dans l’Est de la Thuringia ainsi qu’une autre victoire conduite alors par le Maréchal Davoust dans le village d’Auestadt 20 kilomètre plus loin. Nous étions le 14 Octobre 1806.
L’armée française mis en action des tactiques militaires aussi bien traditionnelles qu’exceptionnelles associant dans le même temps la cavalerie qui joua un rôle vital.
Napoléon étudia profondément le rôle de la cavalerie et lorsqu’il réduisait les régiments de cavalerie lourde sur un flanc, c’était pour les garder en réserve pendant que sur l’autre flanc il augmentait les divisions de cavalerie légère, une sorte de «chasseurs montés» qui donnait une liberté aux Hussards et leur permettaient d’intervenir d’une façon rapide et victorieuse le moment venu.
A Jena cela fonctionna parfaitement et le cours de la bataille fût décidé en déployant une division de cavalerie menée par le Général Murat qui donna rapidement le coup de grâce à l’ennemi.
L’armée Prussienne défaite, Napoléon promulgua définitivement le blocus commercial de l’Angleterre par le «Décret de Berlin» le 21 novembre 1806.
D’un point de vue militaire, la fin de l’année 1806 marqua les premiers préparatifs et plans par les Français de la future campagne de Russie ainsi que de l’occupation de Varsovie.
Dans le même temps, Napoléon continuait de célébrer ses triomphes, recevant honneurs et gloires ; A Paris commençait la construction de l’Arc de Triomphe voulue par l’Empereur qui serait terminée 30 ans plus tard ; La Monnaie de Paris frappait la médaille de “Napoléon le Grand Empereur des Français» sur laquelle il apparaît avec la tête recouverte d’une peau de lion.
Une reproduction de cette célèbre médaille est insérée dans la crosse du mousqueton de Hussard 1786 commémoratif afin de mettre encore plus en valeur l’importance historique de cette arme compacte et légère.
Un support transparent en plexiglas est livré en supplément avec le mousqueton qui permet de visualiser la qualité des détails.
Ce support peut  être posé sur une table ou accroché à un mur.
Chaque mousqueton est livré avec son certificat d’authenticité sur parchemin numéroté.
Les collectionneurs qui possèdent déjà les modèles commémoratifs de 2004 et 2005 peuvent acquérir le même numéro de série pour le modèle 2006 dédié au Grand Empereur.


Vidéos et galerie photos